retourner à la page donnant les dernières infos
descendre à la salle des archives du VCC


LE SIGNALEUR A PIED

Les textes :

Décret n° 2017-1279 du 9 août 2017 portant simplification de la police des manifestations sportives
Circulaire du 06 mai 2013relative à la sécurité des courses et épreuves sportives
Cerfa 15827*01 : Manifestations sportives non motorisées. Déclaration des manifestations de cyclisme(compétitions) qui se déroulent en totalité ou en partie sur une voie publique ouverte à la circulation
Fédération Française de Cyclisme :Règles Techniques et de Sécurité des épreuves cyclistes sur la voie publique


Le rôle du signaleur

Les signaleurs, sous l'autorité de l'organisateur de l'épreuve sportive ou de la personne que celui-ci a désigné comme responsable de la sécurité, peuvent être conduits à inviter les usagers de la route à la prudence, à stationner ponctuellement sur le bas-côté de la route ou sur un emplacement sécurisé. Ils peuvent être amenés, le cas échéant, à arrêter momentanément la circulation.

Le matériel

Les signaleurs sont identifiables à leur tenue définie à l'article A. 331-39 du code du sport (dans sa version issue de l’arrêté du 3 mai 2012 susvisé). Les signaleurs doivent porter le gilet de haute visibilité, mentionné à l'article R. 416-19 du code de la route, de couleur jaune. Les fédérations sportives délégataires et les organisateurs de manifestations sportives peuvent notamment faire figurer sur ces gilets la mention « course » clairement visible, accompagnée éventuellement d’une mention relative à leur identification, voire de publicités. Les signaleurs devront en outre, le cas échéant, être à même de produire, dans de brefs délais, une copie de votre arrêté d’autorisation de la manifestation sportive.
Les panneaux de signalisation :
a) Lorsqu'ils sont situés à un point fixe, les signaleurs doivent utiliser des piquets mobiles à deux faces, modèle K10 réglementaire (un par signaleur), prévus à l'article A 331-40 du code du sport. Ces piquets, qui sont déjà utilisés par les personnels des chantiers mobiles routiers, comportent une face rouge et une face verte et permettent donc aux usagers de savoir si la route est libre ou non.
b) En outre, des barrières de type K2, présignalées, sur lesquelles le mot “course” sera inscrit, pourront être utilisées, par exemple, lorsqu'un signaleur “couvre” un carrefour à plusieurs voies.

Le positionnement et les gestes

Le signaleur doit être présent et les équipements mis en place un quart d'heure au moins, une demi-heure au plus, avant le passage théorique de la course et retirés un quart d'heure après le passage du véhicule annonçant la fin de la course (voiture balai). Celle-ci devra être dotée, à l'arrière, d'une façon visible, de l'inscription «Fin de course».
Le signaleur doit tourner le dos à la course et se trouver face aux voitures qui arrivent.
La conduite à tenir en cas d'incident
Le respect des prescriptions des signaleurs
Les signaleurs ne disposent pas de pouvoirs de police à l'égard des usagers qui ne respecteraient pas la priorité. Toutefois, le non-respect de leurs indications relatives aux restrictions de circulation imposées pour le passage de la course (et donc le non-respect de la priorité) est sanctionné par une contravention de la quatrième classe, conformément aux dispositions de l'article R. 411-31 du code de la route (dans sa version issue du décret du 5 mars 2012 susvisé). Les signaleurs doivent se conformer aux instructions des membres des forces de police ou de gendarmerie territorialement compétents et leur rendre compte au plus tôt de tout incident.
Le rapport d'incident

Les conseils

- être toujours fair-play envers les automobilistes. Le signaleur prévient, il n'a pas de pouvoir de police.
- prévenir l'automobiliste qu'il s'agit du passage d'une course cycliste, s'excuser de la gêne momentanée entraînée.
- inviter l'automobiliste à regarder la course.
- indiquer la route à suivre pour que l'automobiliste rejoigne son itinéraire.

Le signaleur en images
la plaquette signaleur  télécharger la fiche de la Commission régionale prévention et sécurité du Comité de Bretagne cyclisme illustrée par les Signaleurs du Comité de la Gare de Châteaulin

cliquer pour agrandir la photo j'ai tout mon matériel : arrèté préfectoral ou municipal, chasuble, K10 et ma bouteille d'eau
cliquer pour agrandir la photo nous nous équipons avant de prendre nos postes
cliquer pour agrandir la photo je positionne des barrières pour guider les automobilistes
cliquer pour agrandir la photo Pour les carrefours importants, nous utilisons des panneaux indicateurs de direction
cliquer pour agrandir la photo Au passage de la course, je stoppe la circulation et demande aux automobilistes de patienter
cliquer pour agrandir la photo J'informe courtoisement les automobilistes de la situation
cliquer pour agrandir la photo j'autorise le passage des véhicules
cliquer pour agrandir la photo Je garantis la sécurité en toutes circonstances

le signaleur

La règlementation
Toute épreuve, course ou compétition sportive devant se disputer en totalité ou en partie sur la voie publique exige pour pouvoir se dérouler, l'obtention préalable par les organisateurs, d'une autorisation administrative délivrée par la Préfecture ou la mairie

Cet arrêté préfectoral ou municipal exige que soient mise en place, dans les différents carrefours où l'itinéraire emprunté par la course n'est pas prioritaire, des personnes majeures titulaires du permis de conduire en cours de validité.Ces personnes sont appelées : signaleurs
Les signaleurs sont des bénévoles majeurs, titulaires du permis de conduire en cours de validité...
Les courses cyclistes bénéficient du régime dit « à usage exclusif temporaire de la chaussée » suivant les articles R.411-30 et R414-3-1 du code de la route.